Portrait Christian Etié

Christian Etié

Artiste Peintre

UNE TRAVERSEE DES APPARENCES


Lorsque nous nous retournons dans la rue, parfois sans faire autrement attention,
il peut nous arriver soudain de percevoir un léger souffle de vent comme si l'image mal identifiée d'une bribe de notre passé nous regardait, allant vers un destin forcément inconnu.

J'ose dire que la peinture de Christian Etié coïncide très exactement avec cet instant si difficile à cerner où le hasard se fait complice d'une révélation, où le temps s'interroge sur lui-même dans l'évanouissement de sa propre pesanteur.

Sans doute faut-il que, provisoirement, un certain type d'état de conscience soit mis en veilleuse pour que ce qui cherche à se dire, ou ce qui cherche à apparaître, puisse le faire librement et presque au corps défendant de celui qui laissait passer en lui d'autres significations du réel, peut-être d'autres désirs que ceux qu'on croit pouvoir contrôler.

C'est à cela que sert la peinture, et je le dis par provocation : elle sert à présenter et non pas à représenter, elle sert à produire du réel et non pas à reproduire la réalité rétinienne.

Beaucoup plus qu'on ne pourrait le croire au premier abord, la peinture de Christian Etié est une peinture engagée, une critique du regard, un élargissement de la vue, de la pensée qui danse, pure, dans la légèreté de l'être, dont on sait par ailleurs combien elle a été dite "insoutenable".

Rien de plus simple à priori que de laisser s'exprimer les gestes et couleurs sur la toile, il suffit de s'y mettre, de se mettre en situation pour découvrir que rien ici ne se gagne à la force du poignet.

La beauté ne saurait être ramenée à une simple question d'élégance, la beauté parle, est capable de parler une infinité de langages, mais pour trouver le chemin de l'autre, il lui faut se charger d'électricité partageable; elle est alors conductrice de liens mystérieux circulant entre les hommes, les femmes, les non peintres, les regardeurs d'étoiles.

C'est en tout cas l'aventure que je souhaite à celui qui voudra bien regarder la peinture de Christian Etié entre les lignes, au-delà des apparences formelles, dans le clin d’œil de ces petites illuminations de chaque jour.

Pierre VANDREPOTE